Parlons Endo !

Avant de vous introduire l’article qui m’a fait grincer des dents ces derniers jours, je vais essayer de vous expliquer ce qu’est l’endométriose.

L’endométriose, késako ?

Selon le site d’EndoFrance, l’endométriose est une maladie chronique qui touche une femme sur dix. Oui, vous avez bien lu, une femme sur dix. L‘endomètre est le tissu qui tapisse l’utérus. C’est-à-dire que, quand une femme a ses règles, c’est l’endomètre sous forme plus ou moins liquide qui va s’écouler durant plusieurs jours. Avant le moment des règles, cet endomètre s’épaissit sous l’effet des hormones au vu d’une potentielle grossesse. Oui ! Vous avez bien compris, l’ovule fécondé viendra se blottir contre ce cher endomètre pour neuf mois. L’endomètre qui s’épaissit et qui est ensuite suivi des règles est le parcours classique chez toutes les femmes.

Chez une personne atteinte d’endométriose les cellules qui composent l’endomètre vont remonter et migrer via les trompes. En gros, les cellules vont se balader un peu partout dans le corps de cette femme sur dix. Ces cellules vont se développer hors de l’utérus et vont ainsi provoquer des lésions, des adhérences et des kystes ovariens dans les organes colonisés. Si vous voulez un exemple pour mieux comprendre, je suis atteinte d’endométriose. Chez moi, ça se traduit par des cellules qui ont migré tout autour de ma vessie et de mes intestins. Ce sont donc des lésions. Chez d’autres ce sera plus grave et parfois un peu moins, ce sera sous forme de kystes ou peut être qu’on ne verra même pas les lésions. En fait l’endométriose, c’est vraiment au cas par cas mais en général, elle s’étend sur les appareils urinaire, digestif et plus rarement pulmonaire.

Les symptômes de l’endométriose ?

Encore une fois, les symptômes vont changer selon les femmes. On peut toutefois généraliser certains symptômes.

  • douleur durant les règles (dysménorrhée)
  • douleur pendant les rapports sexuels
  • douleurs pelviennes fréquentes
  • défécation douloureuse
  • difficulté pour uriner
  • douleurs lombaires, abdominales

Pour ma part, je n’ai pas tous ces symptômes. J’ai des règles douloureuses et des douleurs tous les jours selon ce que je mange, mon état de fatigue et / ou de stress. J’ai souvent mal aux lombaires, je dois donc faire attention quand je fais du sport ou comment je m’assieds. Quand j’avais mes règles (oui, parce que je ne les ai plus mais ça je vous le raconterai un autre jour), j’avais énormément de mal à uriner. J’avais l’impression qu’on me plantait plein de couteaux dans le bide. Je devais rester pliée en deux pendant 5 minutes le temps que la douleur passe un tout petit peu. Au début, je pensais que c’était des infections urinaires à cause de la cup ou des tampons (encore un sujet qu’il faut que j’aborde avec vous!). Bref, tout ça pour que vous compreniez que l’endométriose, ce n’est pas juste au moment des règles. C’est vraiment tout le temps, que vous vous y attendiez ou pas. Et imaginez un peu, une femme sur dix est touchée ! C’est un chiffre que je trouve énorme ! 1 femme sur 10 dans le monde est atteinte et souffre tous les jours. Alors, on pourrait penser que ce nombre important pourrait donner des idées aux chercheurs. Je ne sais pas mais personne ne s’est demandé : si on essayait de trouver un remède ? Quelque chose qui apaise les douleurs ? Quelque chose qui prévient l’endométriose au lieu de la guérir ? Et où en est-on aujourd’hui ? Au même stade qu’il y a 20 ans ! Et ce n’est pas prêt de changer… Enfin, j’exagère sûrement un peu mais c’est parce que je suis énervée. Oui, vous avez bien lu, ÉNERVÉE !

L’article de Slate

Capture d’écran 2017-06-05 à 16.49.29.png

Je suis toujours ravie quand je vois qu’on parle de l’endométriose dans les médias. Durant le mois de mars, mois de sensibilisation, on entendait parler de l’endo partout et c’était drôlement chouette ! On pouvait penser que ça allait changer pour nous les femmes ! Vous vous imaginez ? Certains médecins ne connaissent pas l’endométriose, d’autres refusent même de faire passer les tests à des jeunes filles qui ont peur d’en être atteintes. Et je ne dis pas ça par hasard ou encore par mauvaise foi. Combien de messages sur le sujet j’ai reçu ces trois derniers mois ? Combien de personnes sont venues me demander conseil depuis que j’ai lancé mon appel à témoins pour l’ #endoprojet ?

Je suis outrée de voir que les femmes sont oubliées. Encore et encore et encore ! Mais là, mon énervement déjà à son comble a atteint un tout nouveau palier : j’étais furieuse en découvrant l’article sur le site Slate ! Je m’explique : ce n’est pas l’article en lui même qui m’a énervée puisque le journaliste qui l’a écrit débute très bien son article. C’est le contenu que j’ai trouvé irréaliste.

« Une femme sur dix souffre d’endométriose, mais la recherche médicale pour lutter contre la maladie reste très peu subventionnée. Quand on ne connaît pas encore exactement l’impact de la maladie sur la santé des femmes, difficile de lancer une étude sur son influence sur le bien-être sexuel des hommes. »

Tout est dit dans cette phrase. Plutôt que de s’intéresser au bien être des femmes atteintes d’endométriose, certaines personnes trouvent des fonds pour faire des études sur l’impact de l’endométriose sur la vie sexuelle des hommes. OUI DES HOMMES ! À quelle heure les hommes ont des douleurs chroniques à cause de l’endométriose ? À quelle heure sont-ils atteints au même point que les femmes ? Qu’on ne se méprenne pas ! Oui, l’endo a des conséquences sur la vie des hommes. Bien sûr que oui ! Mais il y a des recherches plus importantes avant de se concentrer sur les hommes non ? L’endométriose est par définition une maladie qui atteint uniquement les femmes réglées !!!!!!

Je vais terminer ce billet par une phrase qu’on me répète encore et encore quand je dis que je suis atteinte d’endométriose :

« Si l’endométriose touchait les hommes, ça ferait longtemps qu’on aurait trouvé des remèdes, des préventions, etc. C’est une maladie de femmes, alors à quoi bon faire des recherches ? »

Je suis fatiguée de me dire qu’en 2017, on est encore et toujours au point de se demander qui est le plus important : l’homme ou la femme ?

image4

 

 

11 commentaires sur “Parlons Endo !

Ajouter un commentaire

  1. j’avoue que quand j’ai vu l’article passer sur Twitter ça m’a tellement énervée aussi ! je ne l’ai même pas lu du coup. C’est juste intolérable qu’on ne pense toujours d’abord qu’à la satisfaction des hommes avant la santé des femmes ! c’est comme le coup du moyen de contraception avec hormones : « ah non ça a des conséquences sur la santé de l’homme donc on ne met pas sur le marche / donc je refuse d’en prendre  » Ouai ben ta copine elle prend la pilule depuis des années ça a aussi des conséquences mais ça dérange personne… alors moi je la prends et j’ai conscience que c’est pas top mais j’ai un autre problème très tabou nommé vaginisme qui fait que c’est la seule solution que j’ai pour l’instant… Sinon je l’aurais déjà essayée la fameuse cup… et là aussi quand tu parcours le web ou écoutes les gens c’est majoritairement les « oh pauvre copain frustré ça doit être dur » voire carrément « changes de copine » qui revient, et pas comment ELLE elle le vit. Cette société de machos m’insupporte de plus en plus, on se rend vraiment pas compte des conséquences énormes que ça a tant sur la santé physique que mentale ! Bref, je compatis même si je ne peux pas dire que je sais ce que tu vis, merci pour cet article et je partage ta colère… Bisous ❤

    Aimé par 1 personne

          1. Je sais pas… Quand je vois qu’on remet le droit à l’avortement en question alors qu’on a mis longtemps à y accéder. Et même ma mère me dit qu’elle se faisait pas autant agresser que nous quand elle était étudiante. Mais bref ça dépend de où et qui peut être, et oui peu de progrès.

            J'aime

  2. Tu sais à quel point ton travail et tes témoignages me soulagent et m’aident. Ta colère aussi. Personnellement, c’était des larmes. Des larmes furieuses quand j’ai vu ça. C’est tellement injustice.

    Heureusement, des personnes comme toi s’expriment et ensemble on va finir par faire du bruit !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :