Amitié·Amour·Fantastique / Fantasy

Bloodlines

Titre : Bloodlines

Auteur : Richelle Mead

Note :  9/10

8709527

Résumé :

Sydney est alchimiste. Elle déteste les vampires et protège les humains en leur dissimulant l’existence de ces êtres maléfiques.

Lorsqu’on lui assigne une nouvelle mission, la jeune fille se voit obligée de mettre de côté ses réticences : elle doit cacher et protéger une vampire de lignée royale qui fait l’objet de menaces de mort. Quel meilleur endroit pour cela qu’une école privée à Palm Spring, sous le soleil de Californie ? Voilà bien le dernier endroit où des vampires sanguinaires iraient les chercher !

Mais le mal rôde… Sydney saura-t-elle se montrer suffisamment vigilante et éviter que sa mission tourne au drame ?

Critique :

Vous connaissez mon amour pour la série Vampire Academy. Vous connaissez mon amour pour ses personnages, pour l’auteur et pour le monde. J’ai donc été ravie, et plus qu’impatiente, de me replonger dans cet univers. J’avais un peu d’appréhension parce que je n’allais pas retrouver le personnage de Rose que j’adore. Non, pour la série Bloodlines, on retrouve Sydney l’alchimiste qu’on rencontre dans les derniers tomes de Vampire Academy. Spoiler alert : ça ne m’a pas empêchée d’aimer beaucoup trop fortement cette nouvelle série. Spoiler alert bis : je crois que j’ai même préféré Bloodlines à Vampire Academy ! Oui messieurs dames ! Je vous explique aujourd’hui pourquoi !

J’ai adoré ce premier tome de Bloodlines pour plusieurs raisons :

  •  Comparé aux tomes de Vampire Academy, je l’ai trouvé plus mature. Oui, nous sommes toujours dans un environnement lycée. Oui, les personnages principaux ont entre 15 et 25 ans ( voire un petit plus) et oui, l’intrigue se déroule encore dans une école peuplée d’adolescents. Néanmoins, le personnage principal, Sydney, est plus responsable, plus mature, plus réfléchie que pouvait l’être Rose. Quand Rose fonçait sans se poser des questions, Sydney pose le pour et le contre et essaye de faire au mieux pour elle mais aussi pour tous ceux qui gravitent dans son monde.

 

  • Toujours dans l’axe plus mature de ce tome, les différents thèmes qui y sont développés sont des atouts majeurs. Je préfère prévenir que guérir. Donc, attention : le viol est abordé dans ce livre. Je ne vous dis pas où et comment, mais sachez-le !  Il est abordé, il n’y a pas de scène à proprement dit. On parle également du harcèlement scolaire, de la difficulté de s’adapter quand on est nouveau dans une école et qu’on se sent différent. On peut ainsi voir le développement des pensées de plusieurs adolescents qui doivent faire face à une situation qu’ils ne connaissent pas et qu’ils ne maîtrisent pas. Les relations familiales, hiérarchiques et amicales sont construites et posées pour nous permettre de continuer ensuite dans les prochains tomes. Tout est fait pour qu’on comprenne bien, pour qu’on se mette à la place des personnages et pour qu’on se demande « et moi, qu’est-ce que j’aurai fait? ».

 

  • J’ai aussi adoré le personnage de Sydney parce qu’elle apprend peu à peu à ne pas faire confiance à tout ce qu’on lui a dit depuis son enfance. C’est comme si on vous disait dès votre naissance que les noirs sont sales, moches et ils puent. Vous croyez votre famille parce que vous ne connaissez rien d’autre. Vous n’avez pas la possibilité de faire vos propres expériences parce que vous êtes trop petits et, quand vous grandissez, vous vous rendez compte qu’on vous a menti, que ce qu’on vous a toujours dit, bah c’est de la merde ! C’est exactement le cas dans ce livre. Sydney, on lui toujours a dit plein de conneries sur les Dhampirs et les Moroïs, elle y a cru jusqu’à ce qu’elle expérimente elle même la vie, jusqu’à ce qu’elle se décide à passer au dessus de ces croyances et de se faire son propre avis. Ainsi, le racisme est donc très présent dans ce premier tome et même s’il est camouflé par le côté fantastique, il reste là, il est présent et il fait réfléchir !

Je ne vais pas pousser plus loin cette chronique. Tout ce que j’ai pensé de Vampire Academy se retrouve dans Bloodlines. Et tout ça se retrouve dans la chronique (vous avez le lien un peu plus haut, faîtes un effort) ! Je ne suis pas aussi fangirl généralement . Je ne pensais pas aimer autant ces deux séries, surtout quand on connait mon aversion pour les romances, mais ces deux intrigues sont tellement bien ficelées que je ne peux pas ne pas aimer. Il n’y a pas que de la romance. Il n’y a pas que des vampires. Oui, ça prend une place importante mais il y a des sujets qui y sont développés qui sont tellement importants. Il y a des thèmes dont on devrait parler aux plus jeunes qui sont abordés, qui sont nécessaires, indispensables que ces livres sont tout simplement magiques !

Temps de lecture :

C’était trop court !!!

Support utilisé :

Fidèle à moi même, j’ai poussé la lecture sur ma Kobo de l’amour en vo 🙂 (parce que les couvertures sont dégueulasses et que je n’ai pas envie de les voir dans mes bibliothèques!)

image4

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s