La Nouvelle Orléans #1

Il y a quelques semaines, je suis retournée sur mon ancien blog qui racontait mes péripéties dans la superbe ville de la Nouvelle Orléans. En relisant les textes que j’avais écris, j’ai eu envie de prendre mon passeport et d’y retourner au plus vite. Ne pouvant pas le faire par manque de temps et d’argent, j’ai décidé de vous faire partager mes aventures louisianaises ! Mais avant toutes choses, je vais vous expliquer pourquoi et comment j’ai atterri là bas !

Lees articles sur la Nouvelle Orléans seront publiés tous les premiers mercredi du mois !

Capture d’écran 2017-04-09 à 12.23.51.png

En 2014, j’étais en deuxième année de DUT Information et communication option métiers du livre et du patrimoine à l’IUT de La Roche-sur-Yon, département de l’université de Nantes.

logo-iut-page-001

Pour valider mon année, j’ai dû effectuer un stage de deux mois minimum dans une entreprise française ou internationale. Au moment où on m’a dit « international », les profs m’avaient déjà perdue. Je pensais déjà à partir dans un pays anglophone. Je pensais surtout à partir au Royaume Uni. Je ne voulais pas partir trop loin parce que ça allait être galère de stocker toutes mes affaires et la grosse Maggie (le chat) quelque part. Mais ça, c’était sans compter mon prof d’anglais qui m’a encouragée à pousser mes recherches plus loin. J’ai donc visé : l’Angleterre, l’Irlande, l’Écosse, l’Australie et les États-Unis. À dire vrai, j’ai plus ciblé les États-Unis que les autres pays.

À la recherche d’un stage :

J’ai trouvé mon stage sur internet. Plus précisément, j’ai cherché les structures qui me semblaient intéressantes dans des villes qui me plaisaient. J’ai ainsi demandé à San Francisco, Salem, Los Angeles, Chicago, Niceville, Miami, Newport Beach, Boston, Washington DC… et à la Nouvelle Orléans. De quoi faire rêver hein ?

1

J’ai trouvé le site web de la bibliothèque de la ville de la Nouvelle Orléans. Ni de une, ni de deux, j’ai envoyé un mail qui disait :

« Bonjour, je suis étudiante, je suis à la recherche d’un stage en bibliothèque en section jeunesse, si vous voulez plus d’informations, je peux vous envoyer CV et lettre de motivation, etc. »

Le lendemain, j’avais un mail de la directrice des ressources humaines qui me disait qu’elle était intéressée. Imaginez un peu ma joie en découvrant ce mail un samedi matin la tête dans le cul !!!

J’ai envoyé mon CV ainsi que ma lettre de motivation au plus vite en priant très fort pour que mon profil les intéresse. Ça n’a pas manqué, deux semaines plus tard, je passais un entretien téléphonique avec la responsable de la bibliothèque ! Ce qui tombait bien puisque, dans le cadre des cours d’anglais, on faisait des simulations d’entretiens d’embauche. Je n’avais pas peur. J’étais stressée comme pour tout entretien d’embauche mais je ne stressais pas vraiment pour la langue. J’étais assez à l’aise et je n’avais pas vraiment le temps de m’en faire pour un mot de vocabulaire mal utilisé ou autre.

Mon interlocutrice m’a posé toutes sortes de questions :

– quelles sont mes expériences professionnelles avec les enfants ?
– pourquoi la Nouvelle Orléans ?
– quelle sorte de missions je voulais effectuer pour le stage ?

Plus toutes les autres questions qu’on pose en temps normal lors d’un entretien d’embauche !

La série de questions qui nous a bien fait « rigolé » toutes les deux était sur mes origines. Explication pour ceux qui ne seraient toujours pas au courantJe viens de l’île de la Réunion, être créole, c’est dans mes gênes et on en trouve également à la Nouvelle Orléans.

rc3a9union.png

Elle m’a donc demandé d’où je venais, si je parlais créole, si ça ressemblait au créole de la Nouvelle Orléans, s’il y avait des différences de cultures entre les deux et si j’étais prête à travailler dans la section ethnique de la bibliothèque. Et là, j’ai tiqué. Prête à travailler dans la section ethnique de la bibliothèque, ça voulait bien dire qu’il y avait moyen pour que je parte travailler là bas non ? Tout l’entretien s’est déroulé en rigolant, en blaguant et, bizarrement, en ne galérant pas du tout avec l’anglais. Apparemment, j’ai fait une plutôt bonne impression puisque deux semaines après, la nouvelle est tombée : J’AVAIS UN STAGE !
Et c’est comme ça que mes aventures louisianaises ont commencé!
La suite au prochain épisode 😉
image4

17 commentaires sur “La Nouvelle Orléans #1

Ajouter un commentaire

    1. j’ai décidé de mettre deux épisodes par mois! Le premier et le dernier mercredi du mois (sauf si le dernier mercredi du mois tombe le dernier jours du mois, dans ce cas là, l’article sort la semaine d’avant ! Parce que le dernier jour du mois c’est le jour du bilan lecture !)

      Je sais pas si c’est très compréhensible comme ça mais dans ma tête c’est super clair ! haha

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :