Toxique

Titre : Toxique

Auteur : Niko Tackian

Maison d’édition : Calmann-Lévy

Note : 9/10

toxique_niko_tackian_67263564.jpg

Résumé de Toxique, Niko Tackian :

Ils aiment entrer dans votre vie,
certains aiment exercer leur pouvoir sur vous,
Certains aiment vous séduire pour vous détruire.
Ce sont les toxiques. 
Janvier 2016. La directrice d’une école maternelle de la banlieue parisienne est retrouvée morte dans son bureau. Dans ce Paris meurtri par les attentats de l’hiver, le sujet des écoles est très sensible. La Crime dépêche le commandant Tomar Khan, chef de groupe de la section 3, surnommé le Pitbull et connu pour être pointilleux sur les violences faites aux femmes. À première vue, l’affaire est simple, « sera bouclée en 24 h », a dit un des premiers enquêteurs, mais les nombreux démons qui hantent Tomar ont au moins un avantage : il a développé un instinct imparable pour déceler une histoire beaucoup plus compliquée qu’il y paraît.

Critique :

J’ai eu la chance de recevoir de la part des éditions Calmann-Lévy une nouveauté du mois de janvier 2017 : Toxique de Niko Tackian. Je ne connaissais pas du tout cette maison d’édition, je ne connaissais pas du tout le fonds et j’ai été plus que ravie de le découvrir avec Toxique. Cela faisait un petit moment que je n’avais pas lu de roman policier. J’en ai lu pendant l’été 2016, mais ça s’est arrêté là. Depuis la rentrée, je suis restée sur le genre Young Adult et je n’ai pas eu de coup de coeur pour un polar qui me donne envie de le lire. Toxique est donc arrivé à un moment décisif.

Quand j’ai eu le livre en main, je n’ai pas lu le résumé. Je voulais plonger dans l’histoire sans avoir aucun indice sur l’intrigue. Je n’ai jamais été aussi contente de le faire. Quand j’ai commencé ce livre, je me suis prise d’amitié pour ce flic torturé, intrigué qui doute de tout, qui fait un peu sa loi et qui est poursuivi par son passé. Toute l’intrigue du livre est concentrée autour de lui mais pas que ! Il y a une panoplie de personnages différents qui viennent s’incruster dans la constellation du personnage principal. Les intrigues entre les personnages mais aussi, les comportements, les profils psychologiques des personnages sont tellement poussés et travaillés. Je ne pouvais qu’adorer.

J’ai adoré qu’il y ait un focus sur un personnage atteint de sociopathie. Pour ceux qui ne connaissent pas, la sociopathie est trouble de la personnalité souvent caractérisé par une tendance générale à l’indifférence. En gros, un sociopathe ne ressent rien. Il fait semblant de ressentir des choses mais il ne connaît pas la douleur psychique, il ne connaît pas la joie ou les émotions tout simplement ! J’ai adoré essayer de comprendre ce personnage qui avait sa propre logique. Avec un personnage lambda, tu peux toujours te dire que tu peux comprendre ses actes parce que tu t’identifies à lui. Mais, moi, je n’ai pas réussi à m’identifier au personnage atteint de sociopathie. Je n’ai pas réussi à trouver la logique dans ses actes. Et pourtant, toutes ses actions sont réfléchies au millimètre près ! J’ai trouvé ça dingue ! Et j’ai voulu comprendre, j’ai voulu creuser et c’est ce sentiment de vouloir savoir plus qui m’a fait tombé amoureuse de ce livre ! Cette partie sur ce personnage est tellement bien ficelée, elle est tellement bien travaillée tout au long du roman qu’on ne peut plus lâcher ce livre.

En plus de la sociopathie, les thèmes de la famille, de la violence au sein de la famille sont abordés. Les relations familiales du personnages sont complexes, difficiles et tâchées par des mensonges qui ont été établis depuis de nombreuses années. Le personnage principal, le flic, doit donc faire face à son passé qui refait surface mais également à cette enquête hors du commun pour débusquer la raison et/ou la cause du meurtre de la directrice d’une école maternelle.

Qui en veut à cette directrice ? Pourquoi a-t-elle été tuée ?

Lisez- le ! Découvrez-le !

En ce qui me concerne, j’ai hâte de découvrir les autres romans policiers de cette maison d’édition !!

Temps de lecture : 

J’ai dévoré ce livre ! J’ai dû prendre 5 heures à le lire… Peut être un peu plus, mais vraiment pas beaucoup.

Support utilisé : 

Livre papier, envoyé par Maud des éditions Calmann-Lévy

image4

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :