#7 Focus du mois de juillet 2016 : ma meilleure amie s’est fait embrigader

Titre : Ma meilleure amie s’est fait embrigader

Auteur : Dounia Bouzar

Maison d’édition : De La Martinière

Note : 10/10

129949_couverture_Hres_0

Résumé :

Comment peut-on passer d’une vie de jeune « normal » à celle de prétendant au Djihad? Comment la radicalisation arrive-t-elle? Par quelles étapes? Quel processus? Pourquoi l’entourage ne voit-il rien?

Dounia Bouzar s’est glissé dans la peau d’une fille dont la copine s’est fait embrigader… Elle raconte comment elle n’a rien vu, et ensuite, elle réalise toutes les étapes par lesquelles Camille est passée avant d’être complètement happée. Un récit qui permet de raconter toutes les étapes d’embrigadement et tous les signes de la radicalisation, mais de manière plus intimiste et moins moralisatrice.

Critique :

Depuis quelques mois maintenant, nous voyons un thème qui devient peu à peu récurrent dans la littérature jeunesse : le terrorisme. J’ai toujours vu la littérature, et plus particulièrement la littérature jeunesse, comme un moyen de faire passer des messages, un moyen de faire entrer dans les mœurs des faits de société. Au fil de mes lectures, j’ai pu être confrontée à l’homoparentalité, l’homosexualité chez les adolescents, les parents adolescents, l’adoption, le suicide, la vengeance, le kidnapping, etc. Aujourd’hui, je suis contente que des auteurs « jeunesse » se décident à aborder le thème du terrorisme.

Il y a peu, je vous parlais du roman Little sister de Benoît Séverac. Aujourd’hui, je vous parle de Ma meilleure amie s’est fait embrigader de Dounia Bouzar.

Mon discours sur le terrorisme n’a pas changé. Je pense toujours que les premières victimes sont les personnes de croyance musulmane. Je pense toujours que les terroristes ont une mauvaise connaissance, ou en tout cas, une mauvaise interprétation des textes religieux qui leurs sont sacrés.

J’ai appris de nombreuses choses lors de la lecture du livre de Dounia Bouzar. J’ai compris comment des personnes peuvent se faire avoir par des discours ou par des interprétations d’images. J’ai compris que les recruteurs isolaient leurs victimes en les coupant de leurs familles, des médias, des moyens de communiquer et également, des moyens de se renseigner. Je n’en veux plus vraiment aux jeunes qui se font bourrer le crâne d’idées totalement farfelues. Ce sont des personnes mal informées. Ce sont des personnes qui sont fragilisées mentalement petit à petit par des professionnels de la manipulation.

Je ne vais pas revenir en détail sur tout ça, je vous laisserai lire ou relire ma chronique sur Little sister. Je vous invite simplement à lire l’ouvrage de Dounia Bouzar car elle nous donne des indices sur la manière des recruteurs de fonctionner mais aussi sur la façon des adolescents de réagir. Elle nous donne les clefs sur comment gérer un adolescent qui est peu à peu se fait embrigader.

En ce qui me concerne, cet ouvrage m’a appris à être plus indulgente. Je ne pardonne pas les actes terroristes, je ne pardonne pas à ceux qui vont rejoindre les troupes terroristes en Syrie et ailleurs. Je pardonne simplement à ces adolescents, ces enfants qui ne savent pas, ces jeunes personnes fragiles et inconscientes. Ces jeunes personnes qui n’existent plus une fois qu’ils prennent les armes et s’engagent dans ces actes terroristes. à partir de ce moment, le pardon n’existe plus pour eux.

Temps de lecture :

Je ne sais plus combien de temps j’ai mis à le lire, mais je l’ai lu d’une traite.

Support utilisé :

livre acheté à Gibert Joseph, Paris.

image

2 commentaires sur “#7 Focus du mois de juillet 2016 : ma meilleure amie s’est fait embrigader

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :