18 – Anne Frank en BD

Titre : Journal d’Anne Frank

Dessins et couleurs : Nadji

Scénario : Antoine Ozanam 

Maison d’édition : éditions Soleil

Note : 9/10

Journal d'Anne Frank (Le) - C1C4 v2.indd

Résumé : 

Anne Frank est une jeune fille juive qui pendant la Seconde Guerre mondiale a dû entrer dans la clandestinité afin d’échapper aux nazis. Avec sept autres personnes, elle se cache dans l’annexe du 263 Prinsengracht, à Amsterdam. Après un peu plus de deux ans, tous les habitants de l’annexe sont découverts et déportés vers des camps de concentration. Des huit clandestins, seul le père d’Anne, Otto Frank, survit. Après sa mort, Anne devient célèbre à travers le monde entier grâce au journal qu’elle a tenu durant la clandestinité.

Critique :

Tout le monde connaît Anne Frank, son journal et son histoire. Cette histoire est indémodable et reste un témoignage ainsi qu’un exemple de courage et de dignité hors norme. J’adore lire et relire ce journal. J’aime me rendre compte de la dure vie que les juifs ont pu avoir pendant la seconde guerre mondiale. J’aime savoir que ces personnes ont eu peur. Je ne suis pas sadique hein, loin de là. Je ne me réjouis pas du malheur des autres. Quand je dis j’aime, je parle du fait que grâce à ce témoignage, grâce aux autres témoignages de ces personnes qui se sont cachées ou qui ont été déportées, on sait, on arrive à imaginer ne serait ce qu’un minimum leurs calvaires. On peut se rendre compte et avoir mal avec eux. Ces témoignages permettent de comprendre, de vivre, de se rendre compte, de ne plus faire les mêmes erreurs. C’est pour toutes ces raisons que j’aime relire ce journal. Pour me dire que ça a bien existé, que tout un peuple a souffert et que tous les peuples qui souffrent en ce moment devraient être libres et sereins.

Anne Frank_Gabarit.indd

J’ai donc été intriguée par cette BD. J’étais inquiète de la mise en dessin de l’histoire d’Anne Frank. Est-ce que tous les moments allaient y apparaître ? Est-ce que Anne Frank de la BD allait ressemblait à celle que j’imaginais ? En réalité, j’ai été vraiment touchée de relire cette histoire à travers des images. J’ai été touchée de voir les émotions des personnages, de lire Anne, de voir ses états d’âmes, de la voir grandir à travers les planches de la bande dessinée. J’ai adoré cette lecture, calée sous la couette entre mes oreillers. J’ai eu envie, et j’ai toujours envie de lire le journal.

En fait, je n’ai pas grand chose de plus à dire sur cette bande dessinée à part : lisez la ! Lisez la et laissez vous toucher une nouvelle fois, et surtout différemment, par cette histoire.

Temps de lecture : 

J’ai lu la BD une heure avant de dormir. ça m’a reposé. J’étais au calme et je l’ai lue d’une traite.

Support utilisé :

BD papier achetée à Chantelivre, Paris, VI éme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :